Follow tattootatouages on Twitter

Rendez-vous sur Hellocoton !
Modèles de tatouages> Tatouage et société> Tribal

Modèle tatouage Maori : signification du tatouage Maori

Sculpture Maori avec tatouage moko

Sculpture Maori avec tatouage moko


Le tatouage Maori sur le visage des guerriers, appelé “Moko”, est un tatouage lourd de signification, une véritable carte d’identité permettant de définir le rang social du sujet. Les lignes du Moko Maori ont toutes leur propre symbolique et sont réservés à des endroits du visage précis : la descendance ancestrale est indiquée par les deux côtés du visage. Le côté droit est en général, (inversé parfois en fonction des clans Maoris), le côté du père, de sa filiation tribale et le gauche celui de la mère.

L’ascendance est un pré-requis essentiel à l’élaboration d’un Moko dans la civilisation Maori. Le rang social des parents, selon qu’il soit héréditaire ou acquis, est important pour le motif du tatouage. Si l’un des deux parents n’est pas de rang social élevé, le côté du visage qui lui est dédié ne sera pas tatoué. De même, si aucun des parents n’a d’ascendance sociale élevée, le centre du front n’est pas tatoué : cette absence signifie que le tatoué n’a pas de statut social élevé ou ne l’a pas hérité si il en a un.

Les différents niveaux de statut social que l’on peut repérer dans la culture Maori en fonction des lignes du tatouage Moko sur le visage sont les suivants :

  • Taiopuru : chef suprême : il est celui qui unit l’ensemble des tribus et leur descendance
  • Tapairu : chef suprême féminin
  • Ahupiri : chef de haut rang responsable d’une confédération de tribus
  • Noaia : guerrier descendant de l’un des deux premiers rangs, assurant la stabilité politique
  • Konini : rang donné par les Noaia. A de l’autorité sur région ou une confédération
  • Kaitahutahu Arikinui : chefs de haut rang qui ont uni une confédération de tribus
  • Kaitahutahu Ariki : chef de haut rang d’un groupe tribal constitué d’un nombre d’unités défini
  • Rangatira : Chef d’un village tribal, dont le rang est accordé par une autorité supérieure
  • Tutua : Personnes ordinaires avec peu de Mana (entre magie et religion, le Mana est une émanation de la puissance spirituelle)
  • Esclaves : Aucun mana ne leur est accordé de part leurs ancêtres, sauf si il leur est accordé de par leurs services

Le Moko Maori est divisé en plusieurs parties, sur le visage, dont voici les différentes sections :

Symbolique des motifs du Moko Maori


- La section Te Karu du tatouage Moko Maori : Située au dessus du nez, entre les yeux et les sourcils. Les lignes du Te Karu sont un moyen d’identifier les lignes héréditaires ou de relater l’histoire du rang social accordé par le Taiopuru. Cette division identifie par exemple la garde d’un enfant pour le Taiopuru, ou une femme ayant le savoir-faire du tissage.

- La section Ngākaipikirau du tatouage Moko Maori, située au centre du front entre les lignes du Ngūnga. Les lignes du Ngākaipikirau donnent l’information sur la lignée directe de descendance divine et les rangs individuels de Taiopuru, Ahupiri, Arikinui ou Ariki, autorités de régions spécifiques. Cet aussi l’endroit où est représenté le Te Wairua Tapu, l’eau sacrée qui donne la vie.

- La section Ngūnga du tatouage Moko Maori, située sur le front au dessus du Uirere et de l’Uma, et de chaque côté du Ngākaipikirau. La spirale au dessus de l’arête nasale au dessus du Uirere et le design du tatouage sur le centre du menton au milieu du Wairua sont aussi associées au Ngūnga, qui identifie la position dans la société, le rang social transmis par la première ou la seconde lignée si le statut a été donné par le Nöaia et si le statut sera transmis aux enfants. les lignes de la spirale au dessus du nez portent les paniers de la connaissance, portés par le Tohunga (prêtre, expert artiste ou artisan). Les lignes au centre du menton sont le signe de celui qui a appris le savoir au tatoué : les orateurs ou messagers du Taiopuru.

- La section Kirupa du tatouage Moko Maori est située sous le nez et comprend les spirales du nez. Elle identifie un Tohunga, dont le savoir et la connaissance sont protégés, Tapu, un servant de Ariki ou un intouchable protégé par le Taiopuru.

- La section Uirere du tatouage Moko Maori est le centre du visage, sous le Ngūnga, à cpoté de l’Uma et au dessus du Raurau. Elle comprends les yeux et le nez (sauf le haut de la spirale du Ngūnga). Cette partie représente les affiliations au sein de la tribu, de chaque parent, le plus vieux ou le plus jeune fils, l’héritage du mana au sein de la tribu, l’extinction d’une ligne héréditaire à laquelle succède une seconde, le rang héréditaire, un guerrier du passé ou du présent, l’affiliation avec le responsable hiérarchique dont le sujet dépend.

- La section Uma du tatouage Moko Maori : de chaque côté du visage, sur les tempes, à côté du Uirere, sous le Ngūnga et au dessus du Taiohou. Cette partie représente chaque lignée de parenté en fonction d’un premier ou d’un second mariage, un service rendu au Taiopuru, la protection des frontières tribalew ou la connaissance médicinale

- La section Keikoro du tatouage Moko Maori : située sur le contour des lèvres, symbolise les affiliations tribales et le fait de s’être élevé au dessus du statut d’esclave

- La section Raurau du tatouage Moko Maori : située au centre du visage au dessus de la bouche, au dessus du Wairua. Elle inclut les lignes inférieures et supérieures du tatouage autour de la bouche et identifie la signature personnelle, l’orientation politique et le statut de protection par les Taiopuru, Ahupiri, Arikinui ou Ariki. Cette position privilégiée est acquise de naissance, par le porte parole du chef ou par un guerrier.

- La section Taiohou du tatouage Moko Maori : au milieu des joues et de la mâchoire supérieure, symbolise le métier, le travail (mahi), comme par exemple le maitre jardinier, le guerrier, le chef du village, le sculpteur, le soigneur, le commandant de canoë de guerre, etc.

- La section Warunga du tatouage Moko Maori, placée sur le menton, sous les lèvres : représente un femme de rang social élevé, le premier né descendant d’une lignée par un mariage béni, une union autorisée.

- La section Wairua du tatouage Moko Maori inclue les rayons tatoués autour de la bouche, mais exclut les lignes centrales sur le menton, qui font partie du Ngūnga. Les lignes du Wairua représentent le Mana personnel, et donnent des informations sur son origine et son statut : si ce Mana dépend du rang social, si il est héréditaire, si il sera transmis à la génération suivante.

- La section Taitoto du tatouage Moko Maori : tatouée sur la mâchoire inférieure, sous le Taiohou et à côté du Wairua. Ses lignes symbolisent les droits de naissance, la succession du rang, et peut également représenter un homme devenu chef tribal avant l’âge de 25 ans.

Modèles de tatouages Maori : signification du Ta Moko Maori



Les commentaires sont fermés.