Follow tattootatouages on Twitter

Rendez-vous sur Hellocoton !
Actualité tatouage

56 étoiles tatouées : Tatouage sur visage de Kimberley


Tatouage d'étoiles de Kimberley Vlaeminck

Tatouage d'étoiles de Kimberley Vlaeminck

Les 56 étoiles du tatouage sur le visage de Kymberley. L’histoire récente de Kimberley Vlaeminck et de son tatouage sur le visage a fait sensation en Belgique en 2009, et s’est rapidement répandu un peu partout sur le web via un buzz viral. L’histoire veut en effet que cette jeune femme de ménage Belge soit allé chez un tatoueur, Rouslan Toumaniantz, du salon Tattoo Box à Courtrai. Elle aurait alors, selon sa version, demandé 3 petits points sur le coin du visage. Le tatoueur lui aurait alors conseillé un motif d’étoiles pour que ce soit plus joli. C’est ici que les versions diffèrent :

– Selon Kimberley, elle se serait alors endormi pendant la séance, et le tatoueur en aurait alors profité pour lui tatouer 56 étoiles sur le visage, recouvrant ainsi toute la face gauche, « à l’insu de son plein gré ». On retrouve effectivement un trois dans la forme de la constellation d’étoiles, qui va du front au menton, en passant par le nez, mais on est loin des trois petits points de départ. Elle aurait donc été tatouée de force et a décidé de porter plainte contre le tatoueur pour coups et blessures volontaires. Selon elle, il aurait mal interprété sa demande, faite en flamand alors que celui-ci est francophone.

Selon l’artiste tatoueur Rouslan Toumaniantz, lui même fortement tatoué et piercé sur le visage, qui a rapidement démenti cette version, la jeune fille serait arrivée avec son père, son, frère, sa soeur et des amis, et aurait insisté, malgré le refus du tatoueur pour passer avant la cliente qui avait rendez-vous alors. Cette cliente ayant accepté de lui céder sa place, tout en restant présente, ce qui en fait un témoin occulaire neutre, la jeune Belge se fait alors volontairement tatouer ces étoiles sur le visage, trouvant le motif joli. Le tatoueur affirme alors qu’au retour du père, qui en avait profité pour aller au bar boire quelques bières, et devant sa fureur, Kimberley aurait simulé un changement d’avis et prétendu s’être endormie lors de la séance auprès de la police. Le tatoueur, devant la police, va jusqu’à accepter d’enlever ce tatouage au laser, prévenant que cela sera douloureux. La douleur est également un argument qu’il avance pour réfuter la version qui voudrait que Kimberley se soit endormie. La jeune fille aurait selon lui changé d’avis en voyant la réaction de ses proches, surtout de son père, complètement hors de lui.

Kimberley : « Je voulais qu’il me dessine trois petits points, mais il a proposé de faire trois étoiles, en disant que c’était bien plus beau. Je me suis réveillée lorsqu’il a commencé à me tatouer le nez et j’ai vu ce qu’il avait déjà fait. J’ai compté 56 étoiles, c’est effrayant. »

Aujourd’hui, la version officielle de « l’affaire Kimberley » est éventée prouve que cette dernière a complètement affabulé. On a même été jusqu’à soupçonner un canular de VRT, Vlaamse Radio en Televisieomroep, la chaine de radio et télévision publique flamande pour améliorer l’audience de la radio MNM (anciennement Radio Donna) avec un gros coup de pub. Or, si il y’a eu arnaque ou mensonge, c’est plutôt de la principale intéressée, Kimberley ayant avoué devant des caméras prétendument « off », qu’elle aimait bien ce tatouage mais que son père en le voyant avait vraiment été furieux, étant par ailleurs bien éméché, refusant même de payer le tatoueur. C’est donc la version du tatoueur qui est la bonne, thèse accréditée par la cliente également, confirmant que la jeune fille était ravie de ses étoiles sur le visage, prenant même des photos où elle est souriante.

Cette histoire a fasciné et fascine encore toute la Belgique, le tatouage étant un sujet très croustillant. Un site permettant de tatouer son propre visage virtuellement avec les étoiles de Kimberley a même été mis en ligne sur www.toputourworkon.com/kimberlizer/, de même que de nombreux groupes facebook.

Kimberley ne sera bientôt plus étoilée et aura bientôt retrouvé son ancien visage, puisqu’un tatoueur spécialisé dans le dé-tatouage au laser, Eddy Vercaemere, a accepté de lui retirer ses étoiles, moyennant une somme d’environ 2500 euros et une dizaine de séances sous anesthésie locale sur environ 10 mois tout de même…

Le tatouage d’étoiles sur le visage de Kimberley :

Les commentaires sont fermés.