Follow tattootatouages on Twitter

Rendez-vous sur Hellocoton !
Modèles de tatouages> Tattoos animaux

Tatouage de dragon : symbolique du dragon



Superbe tatouage de dragon sur tout le dos

Superbre tatouage de dragon sur tout le dos

Le dragon, animal chimérique fantastique a depuis toujours eu une symbolique très forte dans de nombreux pays et de nombreuses cultures. Polymorphe, cette créature légendaire possède des attributs de différents animaux, au même titre que la chimère. Le tatouage de dragon est l’un des plus communs et des plus répandus dans la communauté des tatoués, une tendance très populaire étant le tatouage de dragon tribal, mélange de deux styles majeurs. La symbolique du dragon , mythique, y est pour beaucoup :

Le tatouage de dragon asiatique et oriental : signification

Le dragon est l’un des principaux motifs que l’on retrouve dans le tattoo oriental, où il fait souvent l’objet d’une grande pièce recouvrant l’intégralité du dos du sujet. Le dragon asiatique est au sens large symbole de force et de pouvoir, de chance et de bonne fortune, se rattachant historiquement à l’empereur. La couleur et le nombre de griffes des pattes du dragon sont des indicateurs de son rang parmi les siens, les dragons jaunes à 5 griffes étant exclusivement réservés à la famille impériale et à la symbolique divine qu’eux seuls peuvent revendiquer. Les dragons à 4 griffes sont plus courants en Corée ou en Indonésie, le dragon à 3 griffes au Japon.

Son aspect chimérique le rapproche de plusieurs animaux dont les attributs composent les différentes parties de son corps de grand ver, ou de serpent recouvert d’écailles au ventre de mollusque. Ces écailles peuvent être similaires à celles que l’on retrouve sur les représentations asiatiques de la carpe. Les pattes du dragon, beaucoup plus petites que son corps, peuvent être comparées à celles du tigre, et ses griffes aux serres de l’aigle. La tête du dragon est cornue, et sa paire de cornes sont celles d’un cerf ou d’une antilope. Le dragon a toujours de longues moustaches, souvent une crinière de lion sur le dos et parfois une longue barbe, symbole de sagesse en Asie. Des antennes peuvent parfois s’ajouter aux cornes sur la tête du dragon, qui a en général la forme d’une tête de chameau. Le dragon occidental est généralement capable de voler grâce à des ailes ressemblant à celles des chauve-souris membraneuses alors que sa crinière lui confère cette capacité en asie. Généralement dans la mythologie chinoise le dragon est composé des parties du corps de neuf animaux (neuf est un chiffre céleste, impérial et lié à la plénitude).

En Asie le dragon représente le printemps. Historiquement il est fortement relié à l’élément de l’eau, dont il est souvent le gardien : lac, étang, rivière, ou marais pour les créatures malfaisantes… Le dragon Chinois (kioh-long ou kioh-lung, 腳龍) protège généralement une perle dans les replis de son corps ou dans ses griffes sur certaines représentations. Cette perle est la source de son pouvoir, elle apporte à la fois abondance, richesse et sagesse. Parfois elle symbolise la quête de pureté. Il existe de nombreuses sortes de dragons chinois aux significations et aux pouvoirs variés : messagers divins, gardiens de trésors ou de lieux sacrés, guides initiatiques ou encore maitres des éléments comme le vent et la pluie et du climat. Ces différentes symboliques du dragon sont relativement similaires dans les pays asiatiques : Chine, Corée, Viêtnam ou Japon. Pour en savoir plus sur le dragon dans l’horoscope chinois

Le dragon en occident :

En Alchimie, il représente l’impureté et le chaos froid et humide. Il révèle cependant une prise de conscience, de par son statut de gardien. Le dragon occidental a souvent pour but de veiller sur son trésor. Ses yeux restent éternellement en alerte, il ne connait pas le sommeil et est symboliquement attaché à l’instant présent. Le dragon voit tout et hypnotise les humains au plus profond de leur âme (Le mot Drakon vient du grec Derkomaï qui signifie “fixer du regard”). La chrétienté a rapidement assimilé le dragon aux forces démoniaques. Au Moyen-Age, le chevalier a pour but ultime de vaincre le dragon cracheur de feu, grâce à leur courage et à leur cœur pur qui seuls permettent d’accéder au trésor ou à la délivrance d’une princesse. Il s’agit d’un symbole de virilité.

Dans les civilisations du nord de l’europe il symbolise la vaillance, le courage et la puissance. Les Vikings ornaient la proue de leurs drakkars de représentations de dragons. Maitre des airs, maitre du feu, le dragon symbolise la force et le pouvoir. Chez les grecs, on retrouve de nombreux tueurs de dragons comme Herakles (Hercule). Tous ces mythes et légendes ont fait le bonheur des écrivains de fantasy, au premier rang desquels J.R.R. Tolkien (le dragon Smaug dans “Bilbo le hobbit”, son ancêtre Glaurung, le grand ver) et beaucoup d’autres…

On retrouve également des dragons dans des légendes attribuant la création du monde à une des dragons (à relier à la symbolique des dinosaures), à la dépouille d’une créature mythique à partir de laquelle les dieux auraient créer la terre, quand les dieux ne sont pas eux-mêmes des dragons. Ces traces légendaires proviennent des civilisations sumériennes, celtiques (Beowulf, sigfried), babyloniennes, amérindiennes (Aztèques notamment)…

Quelques photos de dragons et tatouages de dragons :

Les commentaires sont fermés.