Follow tattootatouages on Twitter

Rendez-vous sur Hellocoton !
Japonais> Modèles de tatouages

Tatouages des Yakuzas japonais

Tatouage intégral des Yakuzas

Tatouage intégral des Yakuzas


Le tatouage traditionnel japonais est très négativement connoté au Japon, en raison de son histoire liée au crime et à la pègre. Les Yakuzas, les membres de la mafia Japonaise, sont en effet des descendants des criminels japonais de l’ère Edo, qui étaient tatoués de manière punitive par les autorités.

Cette mise au ban de la société a poussé ces criminels, qui pouvaient ainsi se distinguer et se reconnaitre les uns les autres, à s’unir, se structurer, et à créer des organisations criminelles très influentes au Japon, appelées “Bōryokudan”. Groupes issus de la frange rejetée de la population, les rebuts de la société, les Yakuzas se surnomment eux-mêmes les perdants, les bons à riens : les syllabes Ya (yattsu, hatchi, 8 ) – ku (kyu, 9) za (san, 3) signifient 8-9-3- soit 20, ce qui représente une main perdante du Oicho-Kabu, un jeu de cartes japonais similaire au Baccara, et lié au monde des Bakuto

Les tatouages des yakuzas sont une institution au sein de ces organisations occultes, au même titre que la pratique du doigt coupé, héritées des “Bakuto” (joueurs professionnels qui contrôlent les jeux de hasard). Les tatouages étaient à l’origine réalisés sur les Bakuto à chaque crime commis. Cette pratique est devenue chez les Yakuzas un honneur, et un rite initiatique. Les membres d’un même clan auront des motifs aux significations similaires, souvent symbolisant les vertus prétendues de ces criminels : fidélité aveugle, loyauté, courage, force, obéissance.

Chaque membre possède progressivement des tatouages sur le corps entier, ce qui représente une vie de souffrance, le tatouage traditionnel des Yakuzas étant normalement réalisé à la main sans l’aide de machines électriques, selon la technique du Tebori , maitrisée par un nombre très restreint de maitres tatoueurs à l’aide de faisceaux d’aiguilles, d’un manche en bambou et d’encre de charbon avec des pigments de couleur, le tattoo traditionnel japonais étant en général très coloré. Un Irezumi, le tatouage intégral des Yakuzas, peut représenter approximativement plus de 30.000 euros au total : il s’agit d’un honneur pour ces groupes yakuzas

Aujourd’hui, paradoxalement, les Yakuzas se font de plus en plus discret et de moins en moins tatoués, délaissent les voies criminelles traditionnelles pour investir les milieux de la finance par exemple, et utilisent une stratégie inverse en se faisant plus subtils, sans forcément se tatouer, même si on estime que les 3/4 des Yakuzas portent des Irezumis. Les jeunes yakuzas préfèrent désormais, à l’instar de leurs congénères honnêtes les tatouages et motifs occidentaux

Photos de tatouages de Yakuza Japonais



Les commentaires sont fermés.