Follow tattootatouages on Twitter

Rendez-vous sur Hellocoton !
basket nba> Tatouages de stars

Tatouages Chris “Birdman” Andersen, les tattoos du joueur des Denver Nuggets


Tatouages de Chris Birdman Andersen

Tatouages de Chris Birdman Andersen

Quand on évoque aujourd’hui le tatouage en NBA, un nom, ou plutôt un surnom revient tout particulièrement : “The Birdman”, Chris Andersen, le joueur intérieur des Denver Nuggets, l’un des meilleurs contreurs de la ligue, est en effet, de par sa personnalité et son parcours atypique, particulièrement remarqué. Il arbore en outre un style plutôt hors du commun sur les parquets, avec une crête iroquoise comme coupe de cheveux et des tatouages en couleurs très flashy, dans un style old school. Les ailes rouges tatouées à l’intérieur de ses bras lui valent ce surnom de Birdman, l’homme oiseau, battant des ailes après chacune de ses actions d’éclats, dunks, alley-hoops ou contres spectaculaires, dus à sa détente, à sa bonne lecture en du jeu et à sa couverture défensive en deuxième rideau. Chris Andersen est également connu pour avoir été banni de la ligue lors d’une suspension de 2 ans pour avoir pris de la drogue. Depuis son retour, l’ex joueur des Hornets de Charlotte a rejoint les Nuggets pour lesquels il avait déjà évolué par le passé, et connait les meilleures saisons de sa carrière au sein d’une équipe de Denver pleine de talents, et comportant d’autres grands joueur de basketball célèbres et tatoués : Carmelo Anthony, Earl “JR” Smith, Chauncey Billups, ou encore Kenyon Martin.

Les tatouages du Birdman sont constitués de gros traits aux couleurs vives, dans un style mélangeant le tatouage old school américain traditionnel, le tattoo Japonais et d’autres pièces un peu moins stylées. La plupart de ses plus de 30 pièces ont été encrées au studio de tatouage Tribe tatoo dans le quartier artistique de santa fe, à Denver, Colorado (“Santa Fe Art district“, célèbre pour ses galeries). Ces tatouages au sens particulièrement fort ont été réalisés par l’artiste tatoueur John Slaughter.

Les tattoos les plus connus de Chris Andersen sont bien sur ses tatouages d’ailes sur les biceps. Le surnom de Birdman vient à l’origine d’une phrase qu’il a prononcée lors d’un concours de dunk “It’s time for the Birdman to fly” (“Il est l’heure pour l’homme oiseau de s’envoler”), juste avant de manquer 7 dunks d’affilée devant des juges en attente de l’exploit. Son côté exubérant le pousse à exprimer la frustration vécue en étant privé des parquets pendant une longue durée en extériorisant ses sentiments via ses tatouages et ses gestes spectaculaires sur le terrain. On retrouve d’ailleurs cette symbolique forte de l’oiseau brisant ses chaines dans les pièces artistiques qu’il arbore sur la peau.

Avant sa suspension, il portait déjà quelques pièces de qualité moyenne, en noir et blanc :

- Un tatouage réaliste de Bulldog sur le pectoral droit, associé à un bulldog dunkant tatoué dans un style plus “dessin animé”

- Sur son bras droit il porte un tatouage de basketteur qui dunke, accroché au panier. Ce tattoo est aujourd’hui toujours sur son bras mais a subit un lifting et a été colorisé

- Son premier tatouage a été réalisé alors qu’il rentrait de Chine avec sa mère, après avoir joué pendant un moment pour les Jiangsu Nangang Dragons dans la Chinese Basketball League. Il s’agit d’un duo de tatouages de symboles Chinois sur chaque bras, signifiant “le bien” et “le mal”, qui reflètent assez bien son parcours. Comme souvent, le tatouage pour “le mal” est orthographié de telle manière qu’il peut également signifier “Nausée” en Chine

- Sur l’avant bras droit, il porte un tatouage en hommage à la ville de son enfance au Texas, Lola. Il porte ainsi un tattoo de taureau, le numéro 10, des épis de blés et un chapeau de cowboy. Cet avant-bras consacré à ses origines porte également l’inscription LA, pour Los Angeles, Christ étant natif de Long Beach

A ce jour, ses tatouages continuent de s’étendre :

- Son bras gauche est presque intégralement tatoué en couleur, il porte sur le biceps un tattoo old school représentant une tête de mort avec une couronne sur fond vert flashy et un tatouage d’aigle sur le devant de l’épaule. Il porte sur le coude une sorte de flocon de neige représenté avec un encrage noir uniquement. Sur l’avant-bras, un personnage qui lui ressemble étrangement est apparu récemment avec l’insription Rock n’ rolla. Il a également plusieurs mots en lettres gothiques sur les bras, les avant bras et les phalanges des doigts des deux mains, qui sont assez illisibles en photo.

- Sur le bras droit, son tatouage de basketteur en couleur est désormais entouré de nuages ayant un style japonais, et surmontés d’un aigle symétrique à celui de l’autre bras. Des étoiles sont découpées dans le tatouage de nuages, à hauteur du coude droit. L’hommage au Texas a également été retravaillé en couleurs sur l’avant-bras. Sur la main, il porte le tattoo d’une croix catholique.

- Des chaines rattachent l’homme oiseau au sol : il s’est en effet fait tatouer des chaines sur son bras droit, et un collier de chaines autour du cou. Toujours sur le torse, sur le devant du cou, il arbore un tatouage d’aigle bleu représenté avec des angles droits, sous forme d’emblème, avec une couronne au dessus

- Sur l’abdomen, son tatouage Honky Tonk, pour “Honky Tonk Outlaw” (le hors la loi des bars à musique du sud) a été l’un de ses plus douloureux, et il a du arrêter la première séance d’encrage pour le finir plus tard


Quelques photos des tatouages de Chris “The Birdman” Andersen

Les commentaires sont fermés.